bandeau-haut7

Comment perdre 15 à 20 kg intelligemment ?

Je m’imagine dans la tête d’une Femme ou d’un Homme qui voudrait perdre intelligemment entre 10 à 20 Kg. En France, il y a 25 millions de personnes en surpoids et plus de 7 millions d’obèses, c’est beaucoup. Que peut faire cette personne si lassée de se voir en souffrance et qui décide de passer à l’action ?

1/ Elle peut en parler à son médecin, c’est quelqu’un en qui elle a confiance et qui connaît son état et son Histoire. Ce médecin a dû probablement lui conseiller de maigrir ou au moins de ne pas continuer à grossir, surtout s’il a observé une poussée de cholestérol. Malheureusement la grande majorité des généralistes n’ont pas eu de formation en nutrition et ils n’ont pas le temps nécessaire à la prise en charge physique et psychologique d’une perte de poids.

2/ La 2eme possibilité et de s’adresser à un diététicien. Ils ont une meilleure formation en diététique que les médecins généralistes. Ils doivent suivre un cursus de 2 ans et apprennent la diététique, la façon de composer un menu pour un obèse ou un diabétique. Malheureusement ils n’ont pas de connaissances médicales et ne peuvent être que des auxiliaires médicaux prenant en compte les indications du médecin. De plus, la majorité des diététiciens sont formés dans des écoles ou on leur apprend les régimes de basses calories. Et rares sont ceux qui osent en sortir. Or aujourd’hui, on sait que le concept des calories est totalement erroné et chaque année on découvre l’étendue des dégâts entraînés par cette erreur érigée en dogme. Il existe 4 versions des régime hypocaloriques : 1500,1200,900 et 600. En pratique, le 1500 ne fonctionne pas du tout, le corps s’adapte en quelques jours. Le 1200 peine très vite, stagne et décourage. Le 900 est plus efficace mais est très difficile car on a faim. Le 600 fonctionne très bien mais affame, fatigue et ne peut pas durer. En fait leur efficacité vient surtout du fait que, en réduisant autant les apports, on réduit les glucides.

3/ Il y a la possibilité de consulter un nutritionniste. Là encore, l’enseignement de la nutrition officielle n’accepte pas encore la responsabilité des glucides dans la prise du poids. Heureusement, la culture médicale internationale est enfin en train d’évoluer. Si vous vous adressez à un médecin nutritionniste, choisissez un jeune non formaté par le dogme des calories, doué d’empathie et à visage humain.

4/ La personne peut également être tentée de se tourner vers un des régimes trouvés dans des Magazines. Attention, les magazines s’intéressent uniquement à ce qui est nouveau, ou sensationnel ou à la mode. Et la mode, après avoir été longtemps en faveur des régimes est passée à l’opposé : au laxisme. Cela a commencé avec le slogan : “Arrêtez les régimes”, puis on est passé au rééquilibrage alimentaire, un véritable rideau de fumée.

Si pour maigrir vous voulez avoir des outils et ne pas vous laisser trop influencer en voici :

– On ne maigrit que, et uniquement, si l’on agit sur la quantité de glucides, c’est à dire les sucres au pluriel

– On ne reprend pas le poids perdu que si l’on accepte d’entrer dans un plan de protection bien structuré et d’apprendre à ne pas regrossir

– Dans tous les cas, on maigrit bien si on est aidé et surtout dans un cadre de relation humaine (réseau social)

– On juge un arbre à ses fruits : cherchez, fouillez, lisez les témoignages. Plus vous trouverez de témoignages sur un régime, plus vous serez en sécurité en l’adoptant.

Dans la 2e partie je vais passer en revue les régimes les plus connus et les plus populaires. Restez connecté et ne ratez pas la suite.

Laisser un commentaire

×
×

Panier