bandeau-haut7

De l’importance de la stabilisation

En réponse à Vivian Fernanda Garcia, passagère à bord du Train du Maigrir Ensemble.

Je suis très heureux de vous avoir avec moi dans ce train car vous êtes la seule à être en stabilisation et vous êtes donc porteuse d’un message et d’une espérance. On vous regarde, on doit vous regarder comme ce qui attend toute femme qui est en train de se battre pour maigrir.

Donc, je vous remercie de bien vouloir montrer à quoi ressemble une vie après avoir maigri.

Maigrir est une magnifique mais difficile entreprise. Mais quand on a fini de maigrir, le risque de regrossir est grand et il faut le comprendre et y penser pendant que l’on maigrit, dès maintenant dans ce train. On se retrouve dans une situation qui ressemble à la fin d’une grossesse. On a donné la vie et mis au monde un enfant. C’est grandiose mais cela n’est qu’un début. L’enfant doit être protégé, éduqué et AIME. Il en va un peu de même de ce nouveau poids atteint. Bien évidemment, c’est très différent mais retrouver son poids, sa forme, son image, sa beauté, sa santé, son bien-être, sa normalité, sa confiance et son estime de soi: est ce que tout cela relève du détail ? Certainement pas, c’est le socle de base de la qualité d’un vécu.

Dans les années 80, j’étais heureux et fier avec mes patients des résultats de la méthode que j’avais crée. Mais ces patients revenaient me voir trop souvent pour me dire qu’ils avaient regrossi. Ils se frappaient la poitrine en essayant de m’expliquer que c’était de leur faute. Mais cela ne me convainquait pas et, en tant que médecin, je ressentais cette reprise de poids comme un échec personnel.

C’est pour cela que j’ai travaillé à ce que j’appelais « l’Après Régime ». Pendant l’amaigrissement le corps tente de résister au pillage de ses réserves de graisses mais le régime ne le lui permet pas.

Mais quand le régime s’arrête, un tsunami de revanche se met en place qui s’appuie sur des procédures de survie.

C’est pour contenir cette vague déferlante que j’ai mis en place ma troisième phase de consolidation. Pour cela, il me fallait contrôler l’alimentation avec un régime suffisamment ouvert pour arrêter de maigrir mais suffisamment contrôlé pour ne pas regrossir. Et il fallait que cette mesure dure le temps nécessaire pour que la puissance du tsunami baisse jusqu’à s’éteindre. Ce temps, je l’ai testé pendant des années, c’est 10 jours pour chaque kilo perdu. Et cette phase, je l’ai progressivement coupée en deux moitiés égales, la seconde un peu plus ouverte que la première pour surfer sur la perte de puissance du tsunami.

Et c’est après cette consolidation que le retour à la vie devenait possible.

Mais, cette vie revenait avec ses hauts et ses bas, ses périodes de joie ou de tranquillité et d’autres périodes de difficultés et de stress. Et c’est dans ces creux de vagues que le retour du poids retrouvait une porte d’entrée.

C’est pour naviguer dans le retour à la vie « normale » sans regrossir que j’ai créé cette 4ème phase de mon régime qui est celle de la stabilisation définitive. Je vous parlerai de ces deux phases capitales quand vous aurez atteint votre Juste Poids et il n’est pas question que les 16 personnes qui voyagent avec moi regrossissent. Je compte sur vous pour m’aider à vous aider.

Laisser un commentaire

×
×

Panier