bandeau-haut7

La marche afghane

Aujourd’hui, je vous propose de l’exotisme, je vous emmène en Afghanistan. J’ai eu la chance de connaitre ce pays magnifique et violent avant qu’il ne devienne un pays à risque. Je me trouvais avec mon guide dans la région des lacs suspendus, une zone montagneuse que le froid intense d’hiver, coupait du reste du monde. En hiver, de nombreux loups affamés tournent nuit et jour autour des petits villages isolés. L’unique défense repose sur une armée de chiens encore plus féroces que les loups eux-mêmes. Les afghans leur coupent les oreilles et la queue afin de ne donner prise à aucune morsure malencontreuse.

Un jour, mon guide me dit que ces populations extrêmement résistantes n’ont qu’une faiblesse, les yeux des enfants dont l’infection est responsable d’un grand nombre de cécité. Le sachant, j’avais pris la précaution d’emporter avec moi des collyres antiseptiques et nous avions décidé de nous arrêter dans un de ces villages. Nous arrivons en Land Rover et je vois accourir une horde de ces chiens dogues qui hurlaient et manifestant une agressivité qui allait jusqu’à leur faire mordre les roues de notre 4×4 en marche. Mon guide me propose alors de descendre pour aller à la rencontre du chef de village.

« Impossible, il faudrait être fou pour mettre un pied dehors ! » Le chef du village arrive et comprenant mon inquiétude, se retourne sur ses chiens et, dans leur langue, pousse un terrible hurlement modulé. Aussi invraisemblable que cela fut, les chiens se turent en s’écrasant au sol comme d’inoffensives carpettes.

Dès que tous les enfants furent soignés, le chef tint à me remercier et m’offrit un secret que je vous transmets, je l’appelle la Marche Afghane. C’est le mode de marche qui permet de longs déplacements sans occasionner de fatigue. Je vous conseille de l’essayer.

Debout en position de marche, accordez le rythme de votre pas avec celui de votre respiration. Pendant l’inspiration, lancez le pied droit jusqu’à ce qu’il se pose en avant. A ce moment, le pied gauche part, double le pied droit à l’arrêt et se pose en avant.

A l’expiration, le pied droit repart à son tour, dépasse le gauche et se pose en avant.

L’intérêt de cette technique est de pouvoir marcher quelle que soit la vitesse avec une pleine oxygénation. Cette oxygénation vous est utile pour deux raisons. La première est que vous pouvez marcher autant qu’il vous plaira sans vous fatiguer. La deuxième qui nous intéresse particulièrement est de bruler plus d’oxygène et par-là, plus de calories et donc de maigrir plus facilement. Une buche dans une cheminée brule plus vite si vous activez un soufflet. Donc cela confirme à la fois l’intérêt majeur de la marche et celui de l’oxygénation.

Laisser un commentaire

×
×

Panier