bandeau-haut11

Le 1er personnage de la Horde sucrée : le Roi Pancréas

Je vous ai parlé du dessin animé, La Horde Sucrée dont j’ai écrit le scénario et créé les personnages et qui a été sélectionné au festival national du film d’animation.

Je vais vous raconter comment cette aventure est née.

Un jour, ma petite fille, Ellie, dont je suis amoureux depuis qu’elle me regarde avec ses grands yeux espiègles en m’appelant Papipierre, me demande pourquoi ses parents ne la laissent pas manger tous les gâteaux du monde.

Alors, comme elle aime les belles histoires et que j’en suis devenu spécialiste en élevant mes propres enfants, je la prends sur mes genoux et lui raconte ceci :

« Un jour, un monsieur aussi gourmand que toi et qui avait un très gros ventre se promenait dans un magasin où l’on vendait des biscuits. Le voilà qui, comme à son habitude, met quelques paquets de biscuits dans son caddy. En chemin, il ouvre un de ces paquets et met en bouche un biscuit, puis deux, puis trois et, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il a fini son paquet. »

« Formidable ! me dit Ellie, il a de la chance ce monsieur, j’aimerais bien être son amie. »

Mon histoire commençait mal, alors j’ai continué de la sorte :

« Oui, Ellie, mais ce que tu ne sais pas, c’est ce qui se passe quand ces biscuits arrivent dans le ventre de ce monsieur puis dans son sang. »

« Dis-moi Papipierre, que font-ils ces petits biscuits ? »

« D’abord, ils arrivent dans l’estomac à peine mâchés car ce monsieur est si pressé qu’il oublie de les croquer. C’est son estomac qui fait le travail puis la bouillie arrive dans le tuyau intestin et de là, ils entrent dans le monde du sang. »

« Ce n’est pas drôle ton histoire Papipierre, c’est pas beau la bouillie et tous ces tuyaux. »

« C’est vrai ma bichette mais c’est maintenant que tout devient formidable, écoute-moi bien. »

Oublie la bouillie, ce qui entre dans le sang, ce sont les méchants Sucrins, d’affreux petits guerriers avec des casques à cornes sur la tête et des pics dans les mains. Ils descendent dans un grand tobogan et se trouvent nez à nez avec les cinq fées rouges. »

« Pourquoi sont-elles rouges ? »

« Parce que ce sont les féés gardiennes du sang et leur robe rouge ruissellent comme une rivière. Il y en a cinq car cinq litres de sang coulent dans notre corps.

« Moi aussi j’ai cinq litres de sang ? »

« Non mais quand tu seras grande, tu les auras. »

« Chacune de ces fées tient dans ses mains protectrices leur petit Prince, le gramme de sucre qui nourrit la vie. Elles s’affolent devant cette armée de méchants sucrins et courent vers leur protecteur, le Roi Pancréas, la terreur des mauvais sucres.

L’histoire est longue et probablement magique car depuis que je la lui ai racontée, ma petite Ellie ne court plus aussi vite derrière tous les gâteaux.

Alors, pensant aux autres enfants qui n’avaient pas de grand père nutritionniste, j’ai couché cette histoire sur le papier, j’en ai donc fait un texte puis un scénario. Je l’ai montré à une réalisatrice qui a accepté d’en faire un dessin animé pour tous les enfants et les parents du monde qui ont besoin de magie et de poésie pour comprendre que les sucres ne sont pas leurs amis.

Aujourd’hui, je vous présente l’un des huit personnages de ce film : le Roi Pancréas. Je vous l’ai déjà dit, c’est lui, qui, en vous protégeant de l’ascension mortelle du sucre dans votre sang, demande à la Reine Insuline de transformer ce glucose en graisse. La semaine prochaine, je vous présenterai ce deuxième personnage puis un après l’autre jusqu’à la décision du jury du Festival et là, je vous présenterai le film lui-même. Ce que je me dois de vous dire, c’est qu’un homme prodigieux a bien voulu prêter sa voix à tous ces personnages. Cet homme, c’est Gerard Depardieu que je ne remercierai jamais assez pour sa générosité et sa simplicité. Honneur à cet homme !

Laisser un commentaire

×
×

Panier